News & Blog (FR)

15.11.2022 –Mesures sanitaires Covid-19: les jeunes trinquent!

À la suite des mesures de lutte contre le Covid-19, les enfants et adolescents bougent beaucoup moins, passent plus de temps devant les écrans et consultent plus pour des troubles du comportement alimentaire.

L’activité physique moyenne et intensive des jeunes a baissé de presque un tiers; en même temps ils et elles passent en moyenne 84 minutes de temps récréatif en plus devant les écrans. Et dans ce même temps, les consultations pour troubles alimentaires ont pris l’ascenseur.

C’est ce qui ressort de trois publications récentes du Journal of Amercian Medical Association dont les détails sont révélés ci-dessous.

Diminution du temps d’activité physique, les enfants bougent beaucoup moins

Référence: Neville RD, Lakes KD, Hopkins WG, et al. Global Changes in Child and Adolescent Physical Activity During the COVID-19 Pandemic: A Systematic Review and Meta-analysis. JAMA Pediatr. 2022;176(9):886–894. doi:10.1001/jamapediatrics.2022.2313

Une analyse de 22 études concernant l’Europe, les Amériques et l’Asie montre que le temps d’activité physique des enfants de 3 à 18 ans a baissé. La période observée s’étend du 1er janvier 2020 au 1er janvier 2022. En moyenne les enfants bougent 20% de moins par jour. Il est à noter que les activités physiques moyennes ou intenses ont baissé de 32%, soit de 17 minutes par jour, ce qui correspond au tiers de ce qui est recommandé à un enfant pour se maintenir en bonne forme physique. Comme le disent les auteurs, „Comme l’UNICEF l’a reconnu au début de la pandémie, des stratégies officielles de réactivation sont nécessaires pour éviter les dommages potentiellement irréversibles causés à une génération perdue de jeunes.“

Il est à noter qu’en Suède, selon cette analyse, le temps d’activité physique a augmenté de 26% (2020) et en Australie de 3% (2021).

Temps passé devant les écrans: augmentation de 52%

Une méta analyse de 46 études a évalué la modification du temps passé par les enfants et les adolescents devant les écrans. La période couverte par ce travail s’étend du 1er janvier 2020 au 5 mars 2022.
Le constat est cinglant : les enfants et les adolescents passent en moyenne quotidiennement 84 minutes de plus devant les écrans depuis la mise en œuvre des mesures Covid par les autorités. Ceci correspond à une augmentation de 52% : avant la pandémie, le temps moyen était de 162 minutes par jour; il est passé à 246 minutes.  
Une analyse différenciée entre le temps „récréatif“ et temps „éducationnel“ montre que ce dernier augmente de 68 minutes par jour.
Ce sont les jeunes de 12 à 18 ans qui ont le plus augmenté leur temps passé devant les écrans.
Ces constats sont à mettre en parallèle avec une diminution du temps d’activité physique chez les jeunes de 32%.
Ceci signifie qu’encore plus de jeunes ne bougent pas assez. C’est dramatique.
Ces constats concernent les pays suivants: l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la Pologne, la Slovénie, Israël, l’Argentine, le Chili, le Mexique, le Canada, les USA, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud, Hong-Kong, la Malaisie, le Bangldesh, la Chine, l’Australie, la Nouvelle-Zélande.

Les consultations pour des troubles alimentaires ont nettement augmenté aux USA dès le début des mesures sanitaires

Référence: Hartman-Munick SM, Lin JA, Milliren CE, et al. Association of the COVID-19 Pandemic With Adolescent and Young Adult Eating Disorder Care Volume. JAMA Pediatr. Published online November 07, 2022. doi:10.1001/jamapediatrics.2022.4346

Les consultations pour trouble du comportement alimentaire chez les enfants et jeunes adultes ont nettement progressé aux USA entre avril 2020 et décembre 2021.
Une étude réalisée sur 15 sites géographiques différents aux USA le montre clairement pour les sujets âgés entre 5 et 21 ans.
Les consultations ont baissé de manière abrupte tout au début de la mise en place des mesures (39% de consultations en moins en quelques jours). Puis leur nombre a augmenté en moyenne de 8.1% par mois. Dès mai 2021 une baisse des consultations a heureusement été remarquée (1.5% par mois). Cependant les chiffres demeurent au-delà des valeurs d’avant la pandémie.
Les auteurs de l’analyse concluent de la façon suivante: „Nos résultats montrent que les chiffres commencent à se stabiliser au cours de la deuxième année de la pandémie ; Cependant, le rétablissement des troubles du comportement alimentaire peut prendre des années, avec des risques de rechute.“ Et plus loin: “ Ces résultats sont essentiels pour comprendre les effets potentiels du COVID-19 et pour faciliter la planification des ressources humaines et d’autres éléments essentiels à la gestion des tendances à long terme du volume et des soins des patients avec des troubles du comportement alimentaire.“

03.11.2022 – Mettez les enfants au lit tôt !!

Source: JAMA2022;328(17):1678. Earlier Bedtimes Help Kids Get More Sleep
La plupart des enfants souffrent aujourd’hui d’un manque de sommeil. Seul un tiers ou moins des enfants bénéficient de la quantité de sommeil recommandée chaque nuit – 11 à 14 heures par nuit pour les enfants en bas âge, 10 à 13 heures pour les enfants en âge préscolaire, 9 à 11 heures pour les enfants en âge scolaire et 8 à 10 heures pour les adolescents.
Une approche pratique mais efficace pour inciter les enfants à dormir plus longtemps consiste à les mettre au lit plus tôt. C’est ce que montre une revue systématique et une méta-analyse des interventions non pharmacologiques sur le sommeil des enfants en bonne santé.